Où je suis !

Tournée des amis et prise d'air pur terminé, faut bosser maintenant et créer un site internet pour mes bijoux :)

mardi 3 juillet 2012

A Ubud j'ai testé le voyage statique

Rizières autour d'Ubud... à 5min de ma maison !


Au cours de ce voyage effrené qui m'a fait parcourir 16 pays en 11 mois, je me suis finalement peu accordé de moments de pause; enfin au regard de la longue periode vécue.
Lorsque je regarde en arrière, quels ont été les endroits où je me suis offert ce luxe de m'arréter plus d'une semaine ? Saint-Petersbourg où je suis restée 9 jours,  puis 9 jours aussi à Seoul, 9 jours à Tokyo (tiens, c'est la règle de 9!), 10 jours sur les petites îles de Kho Yao Yai et Kho Yao Noi en Thailande, et idem pour Noumea.
En partant, j'avais imaginé travailler quelques semaines en Asie du Sud-Est et pour différentes raisons je ne l'ai pas fait.  Jusqu'à présent je n'avais donc pas experimenté le "voyage statique" et ne pouvais qu'imaginer le ressenti de se recréer "une nouvelle vie", de nouveaux repères loin de son habituel cocon.
C'est finalement après 10 mois de vadrouille, et à quasiment un mois de mon retour, que j'ai eu envie de "prendre racine"un peu plus que d'habitude. Ubud a été ma terre d'élection et après 13jours passés en son sein je ne me lasse toujours pas de m'y reveiller chaque matin... pire même, je n'arrive plus à en partir!!!
Ma base ! plus approprié au voyage statique y'a pas !

Un compagnon de voyage m'avait affectueusement surnommé la sauterelle il y a quelques mois, mettant ainsi en exergue nos différentes façons de voyager. Aujourd'hui je comprends son point de vue car je ne ressens plus ce besoin de bouger, de visiter tous les spots touristiques, de faire, de remplir, de m'activer pour tout voir... parce qu'en fait Jean-Pierre avait raison : l'ame d'une civilisation, d'un pays ne se découvre qu'avec le temps. Et ici, à Bali, ce ne sont pas les paysages qui m'intéresse mais ses gens, sa culture, ses croyances, ses mythes, son présent et le future qui se dessine. J'avais egalement envie de comprendre comment Balinais, indonésiens des autres îles et "expat" cohabitaient ensembles. Comprendre pourquoi tant d'occidentaux avaient tout quitté pour venir vivre ici et se lancer dans de nouvelles aventures.
Après deux semaines passées à ne (presque) rien faire, des amorces de réponses pointent le bout de leur nez... et surtout, une évidence m'envahit : ici, la vie est DOUCE comme nul part ailleurs et le temps n'existe pour ainsi dire plus !
Alors on vit, on se laisse bercer par les sons hypnotiques des orchestres balinais qui envahissent les rues a toute heure, on se remplit de milliers de sourires croisés quotidiennement, de senteurs, de saveurs, on rejoue en rêve les danses raffinées qui peuplent nos soirées, on s'envole dans les rizières, on s'évade devant les créations des artisans balinais, on reste ébahit devant l'amour qu'il déploient lorsqu'ils  brûlent les corps de leurs défunts... Ainsi les jours passent sans que l'on s'en rende compte et l'on comprend pourquoi Bali continue de créer des lumières dans les yeux de toute personne qui y est passé et qui en parle... Les balinais ont ce pouvoir unique, magique de vous accueillir chez eux comme si vous étiez chez vous. Une belle leçon d"humanité, une ouverture d'esprit hors du commun et surtout, l'endroit rêvé pour préparer mon retour en toute serenité, apaisée et reposée !

4 commentaires:

  1. bonjour Céline,
    Encore une fois, je regrette le voyage circuit annulé sur BALI et ses environs par mon CE.
    A bientôt de te revoir si je comprends bien.
    Bises.

    RépondreSupprimer
  2. Trop Top Ce Dernier Post de Bali et Bravo Pour Les Sujets de Photos Choisies Couleurs,Expressions« Moved » et le Tout en Mode Statique ;;; Laisse Moi Rire !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. désolée d'utiliser cette fenêtre, il me semble que ce n'est pas la bonne...
      en tous les cas, bravo Céline pour ce voyage, car grâce à toi j'ai vu le monde de manière statique. J'ai beaucoup imaginé les odeurs, les senteurs, les bruits, les sons, c'est pourquoi le "statique" semble tout de même paradoxal.
      Bonne continuation, et bon voyage au coin de la rue dans un coin de l'hexagone.
      Véronique

      Supprimer
  3. Ma Célinou, en lisant tes odes à Bali j' avais l' impression que tu allais finir par t' installer définitivement dans ce petit coin de Paradis... :-)!
    On parle toujours beaucoup de tes aventures avec Mathilde, et maintenant que la date de ton retour approche on est un peu en ébullition à la maison en fait!!!
    Le stress du Bac est enfin terminé et les résultats du 12 juillet , excellents, ont enfin apaisé Mathilde.
    Nous avons prévu de descendre dans le sud pour les vacances, comme d' hab à Antibes, mais si ma mémoire ne me fait pas défaut, nous devrions être encore à Paris pour ton retour :-)!
    Nous partons le 7 à midi... et hier soir nous discutions avec Stef de ses dispo afin de venir t'accueillir( et t' aider à porter tes bagages...)à ton arrivée à Paname :-)?! Mathilde est impatiente de te voir :-), enfin on a tous envie de t' embrasser !!!!
    Voilà ma Belle, t' es loin, mais on pense toujours autant à toi.

    Grosses bises, et profite bien de tes dernières semaines au bout du monde!
    Véro.

    RépondreSupprimer