Où je suis !

Tournée des amis et prise d'air pur terminé, faut bosser maintenant et créer un site internet pour mes bijoux :)

lundi 4 juin 2012

Juste une question d'angle !

Si l’exceptionnel n’était en fait qu’une question d’angle...

Parler du transsibérien en Russie, et même au Japon ou en Corée ça avait quelque chose de normal alors qu’ici, en Nouvelle Zélande, l’expérience revêt un caractère quasi mystique ! Aborder Paris avec des japonais dans cette partie du monde c’est voir briller mille feux au fond de leurs yeux tandis que c’est Tokyo qui fera rêver une grande partie des parisiens.

La Nouvelle Zélande tout comme la Nouvelle Calédonie me semble aujourd’hui bien ordinaires après 2 mois passées en Océanie, alors que vu de France ces « bouts du monde » éveillaient en moi les plus grands fantasmes…

Alors c’est quoi l’idée ? Passé un temps, le territoire, la culture et les gens qui nous entourent, devenant notre quotidien, perdraient en intérêt et cesseraient d’éveiller en nous cette curiosité qui accompagnait nos premiers pas en ces nouvelles contrées ?
Relégué au banal rang de la norme, tout l’exotisme qui auparavant les parait s’évaporerait à mesure que les jours passent ?
D’où vient cette curieuse manie qui semble être la règle (pour un grand nombre) et y’a-t-il un moyen d’y échapper ?

Il y a de grandes chances qu’à mon retour, je regarde Paris avec des yeux pleins d’étoiles, plein de tous ces rêves, souvenirs qui m’ont accompagné pendant ces mois de vadrouille sur la planète. Comment faire pour que Paris, cette ville lumière qui me manque tant, reste suffisamment exotique pour continuer à éveiller en moi curiosité et intérêt ? Pour que cette ville, la plus visitée au MONDE (après Londres depuis 2011... perfides anglois ;) ne devienne pas un banal terrain de vie que l'on oublie de regarder ?

 A vos plumes les zamis, donnez moi vos trucs et astuces, j'en aurai bien besoin en rentrant !!

- petite mises en bouche reflexives… si l’inspiration suit, ce nouveau « type » de post devrait faire des petits ! Enfin on verra, car l’aventure m’a appris que rien n’est sûr ;)

 A la r'voyure, moi j'vais voir ce qui se passe à Singuapour, puis à Bali ! enfin les vacances ;))))))) 

4 commentaires:

  1. Je suis entièrement d'accord avec ta perception : j'ai vécu dans pas mal de pays pour m'échapper de ce que j'avais connu. Tu arrives dans un endroit qui t'en met plein la vue car tout est nouveau. Mais avec le temps, la nouveauté s'estompe et objectivement tu commences à voir les défauts et ton quotidien devient routine, normalité... Ce qui peut être vu comme un défaut vient d'une qualité : ton adaptation à ce nouvel environnement. Tu t'adaptes et tu te fonds plus dans la vie et la culture qui t'entourent. Et, on sait qu'au bout d'un moment, le positif baisse pour laisser place de plus en plus au négatif. Après 5 ans de Méxique, la magie du début avait disparu et en plus, finissant par vivre dans l'endroit pour de vrai, tu as les mêmes soucis que les gens qui y vivent depuis toujours. Oui tu vas percevoir Paris différemment quand tu vas rentrer, un peu comme un touriste dans ta propre ville, puis, petit à petit, tu te réadapteras et tu reverras les défauts de Paris et tu rêveras encore d'ailleurs. Tout ça est normal d'où l'adage qui dit que "l'herbe est toujours plus verte ailleurs". Ce n'est pas vrai : c'est ta perception de l'herbe du voisin qui la différencie.
    Gros bisous ma chérie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est royal de redonner envie de brouter L'herbe du voisin à 1 ans de la retraite mais mieux Vaut Tard que Jamais Merci à Vous Céline et Christophe Pour Votre Analyse et vos Conclusions et le Plaisir de Vous lire

      Supprimer
  2. Paris c'est un musée... sympa pour les vacances, mais pas très pratique à vivre !
    Enfin, le plus important est sans doute de trouver l'endroit qui correspond le plus à tes attentes et ta personnalité : si c'est Paris, le retour sera magique, sinon, il faudra réserver tes billets en rentrant :-)

    Antoine

    RépondreSupprimer
  3. Bah moi j'adore les sushis. Euh nan, je voulais dire plutot : j'adOre vos commentaires et ca continue de donner de l'eau à mon moulin à refexions ! cool, sweet comme ils disent nos amis les kiwis !
    encore, encore !!!!!!
    des bises de Bali où j'ai pas encore vu si l'herbe était plus verte mais où elle ne peut que l'être vu que je viens d'arriver aha !

    RépondreSupprimer